Il ne supporte pas ma famille, comment le convaincre de s’intégrer ?

Il ne supporte pas ma famillePrésenter sa moitié à sa famille peut être une véritable source d’anxiété. Comme dans le sport, on peut avoir une idée générale et suivre les probabilités pour se forger une opinion. Les protagonistes ont tout pour s’entendre, cela ne devrait pas poser de problème. Et pourtant, le verdict n’est parfois on ne peut plus clair : il ne supporte pas ma famille. Malgré tout, tu avais préparé chacun en parlant les uns des autres, leurs qualités et leurs défauts. C’était sans compter un détail, comme une piste ignorée qui a tout fait flamber. N’étant que la première rencontre, tu t’attendais à ce que tout se déroule parfaitement. Après tout, ton entourage ne t’aime-t-il pas ? Ne veut-il pas ton bonheur, prêt à fournir tellement d’efforts pour t’aider à l’attendre ? Souvent, c’est justement leur volonté de t’accorder le meilleur qui durcit le jugement de chacun. Mais qu’en est-il de ton ou ta partenaire ?

Il ne supporte pas ma famille : cela traduit aussi des tensions et des problèmes de couples à cause de la famille. En toute logique, ton ou ta conjoint.e ne devrait pas te refuser ta famille. Celle-ci faisant partie de ton passé et de ta construction, un éventuel ultimatum n’aurait aucun sens. Dans ce cas, savoir comment gérer les mauvaises relations peut s’avérer un véritable casse-tête. Que faire je ne peux plus supporter les disputes sur la famille ? Quand mon conjoint critique ma famille, voire même quand mon mari ne veut plus voir ma famille, comment le convaincre ? Que faire si ma femme et ma mère ne s’entendent pas ? Quels seraient les meilleurs conseils pour mieux s’entendre avec sa belle-famille, à donner à ma moitié ? Lorsque la situation te semble désespérée, tu ne sais plus dans quelle direction aller. Tu as l’impression d’avoir tout fait pour améliorer, mais sans succès. 

Pourquoi il ne supporte pas ma famille ?

Tout te semblait si beau, tu avais enfin rencontré l’amour dans une relation stable et qui t’apporte le bonheur. Mais voilà, ce n’était que sans compter la réaction de ta moitié, qui ne veut clairement plus voir ta famille. En théorie, tu pourrais te dire que, lorsque l’on ne s’apprécie pas, on ne se voit pas. Simple et efficace, cela évite toute dispute potentielle. Seulement voilà, il s’agit de personnes qui te sont chères. Lors de grands événements, tu veux être aux côtés de tous, ce qui se comprend tout à fait. La situation actuelle fait que tu en es à devoir faire un choix, au risque d’en blesser certains.

Pourtant, une grande majorité des mésententes trouve une origine dans le malentendu. En effet, la communication est un art délicat, qui nécessite une attention et une diplomatie particulière. Les mots et le ton utilisés sont tout aussi important que le sens même de ce qui est dit. Comment expliquer les problèmes de couple à cause de la famille ? Qu’est-ce qui a entraîné la conclusion il ne supporte pas ma famille ?

Il ne supporte pas ma famille à la suite d'une dispute

A la suite d’une dispute

Avec ce conflit, il ne supporte pas ma famille, et je n’arrive pas à gérer les relations. Quelle que soit la raison à l’origine, un désaccord familial peut vite avoir provoqué une véritable crise. En conséquence, ton ou ta partenaire refuse catégoriquement tout effort pour améliorer l’entente. Il ou elle estime mériter une belle-famille qui le ou la respecte et la traite en fonction. Cependant, chacun ressent une dispute différemment, avec son propre point de vue et sa sensibilité. Par conséquent, ce qui peut paraître comme anodin pour certain peut s’avérer en réalité un véritable drame pour d’autre. Avec une telle réaction de rejet, voire d’orgueil, ta famille ne parvient pas à comprendre la tournure des choses. Avec le temps, si rien ne s’arrange, la distance devient symbolique du mépris éprouvé par ta moitié.

Il ne supporte pas leur comportement

Bien entendu, l’attitude des membres de ta famille est fréquemment mis en cause. Certes, on ne choisit pas sa famille, mais on conserve un pouvoir de décision sur nos relations avec. Ainsi, il faut comprendre que laisser sa famille avoir le dernier mot peut être blessant pour l’autre. Par exemple, les parents peuvent se montrer trop envahissants voire autoritaires avec leur enfant. Cela n’est pas une tare, et bien au contraire, il faut se montrer compréhensif est impératif. En effet, chacun possède sa propre histoire, influençant ainsi ses actions. Or, ce n’est un secret pour personne, aucune éducation n’est normale à proprement parler. Mais certaines voient un lien entre parents et enfants particulièrement poussé. Or, il suffit que ce ne soit pas le cas de l’être aimé, et il faut alors parvenir à en discuter.

Il a une réaction disproportionnée

Il ne supporte pas ma famille mais il exagèreSi ta famille a certainement une part de responsabilité même si minime, ta moitié n’en est pas exempt. En effet, il faut comprendre aussi qu’il s’agit initialement de ta famille et non de la sienne. Il ou elle arrive en terrain inconnu, où un cercle est déjà formé et où il ou elle doit s’intégrer. Certes, le mariage est supposé être entre deux personnes, et non entre deux familles. Néanmoins, lorsque l’on est en couple, il revient à chacun de donner du sien. Soit, le couple fonctionne aussi en équipe lors de la présentation à la famille. Mais aussi, la famille doit de même se montrer avenante et accueillante pour le nouveau membre.

Tout cela, bien entendu, n’est qu’une théorie et dans un monde idéal. Dans la réalité, des frictions s’opèrent, et il est parfois malaisé d’agir en tant que médiateur. Néanmoins, Il faut savoir rester prudent et aussi objectif que possible dans de telles conditions. Effectivement, ta moitié peut avoir une hypersensibilité certaine, ce qui entraîne une réaction totalement disproportionnée. Il ne supporte pas ma famille, mais je ne comprend pas pourquoi : c’est la conclusion que tu t’es faite.

Quand il ne supporte pas ma famille, comment réagir ?

Il ne supporte pas ma famille et je ne sais plus quoi faire car je suis déchiré.e. Tu es dans le désarroi le plus complet. Comment parvenir à gérer les mauvaises relations au sein de la famille ? Ne plus supporter les disputes sur la famille est normal à ton stade. Vouloir y remédier est signe de bonne volonté. Néanmoins, le problème se pose avant tout sur l’importance de la situation. Concrètement, est-ce une simple critique, irritation, ou bien le refus de tout contact ? En temps normal, nous souhaitons tous faire bonne impression devant notre belle-famille. A défaut d’une réelle complicité, une entente cordiale est le minimum que nous puissions désirer.

Cependant, si cela n’est pas possible, on a tendance à adopter une attitude indifférente, voire à l’exact opposé. Est-ce en raison de son amour propre, sa fierté personnelle ? D’une certaine manière, on peut le percevoir comme un premier rejet de la belle-famille, puis un second, de ta part. Bien que tu ne le perçoives pas ainsi, d’un point de vue psychologique, c’est une réaction légitime. Comment y réagir de manière adéquate ?

Prendre du recul

Il ne supporte pas ma famille : prendre ses distancesComme dans toute situation potentiellement conflictuelle, il est primordial de savoir prendre du recul. En tant qu’humain, on a tendance à prioriser son propre point de vue. Or, ce n’est pas nécessairement la chose à faire pour améliorer les relations. Après un malentendu, la priorité doit être mise sur l’analyse de celui-ci. Quelles sont les raisons de sa venue, et quelles en ont été les conséquences ? Concrètement, ton ou ta partenaire reproche à tes parents d’être constamment présents, sans vous accorder votre autonomie. Chacun reçoit une éducation différente, et malgré tous les efforts de nos parents, rien n’est parfait. Ce qui te semble la norme ainsi qu’à ta famille peut être perçu comme inacceptable ailleurs.

Par conséquent, il est interdit de se focaliser sur son opinion, en la considérant comme la voie de la raison. Surtout dans le cas des relations amoureuses et familiales, qui sont émotionnellement intenses. D’ailleurs, tout en étant chacune très forte, elles sont sont tout aussi différente. Comment expliquer à sa famille sans la blesser que ta priorité est mise sur ton couple et ton futur, à leur dépens ? D’un autre côté, comment justifier à ta moitié que tu dois énormément à ta famille ?

Réussir à écouter

Ainsi, faire preuve d’empathie mène avant tout à comprendre le point de vue de chacun. Par exemple, des parents sont très envahissants car ils n’ont jamais été repoussés. Mais ta moitié considère mériter une place plus importante dans ta vie. Ecouter chaque parti va te permettre de comprendre leurs raisons, de partager les tiennes pour trouver une solution. En outre, il ne faut pas oublier que rester à l’écoute de quelqu’un lui permet d’évacuer. Qu’il s’agisse de doutes, de craintes ou bien de frustration, la négativité doit être rejetée. En effet, tel un cercle vicieux, le négatif nous maintient dans un mauvais état d’esprit, en entraînant d’autre négatif. En s’en débarrassant, la place est laissée pour la positivité, l’optimisme, et bien d’autres qualités. L’autre sera alors à même d’à son tour écouter et pouvoir envisager une autre attitude, ainsi qu’un point de vue différent.

Il ne supporte pas ma famille : savoir en discuter

Savoir en discuter

Alors, c’est ici que la communication intervient réellement en terme de compromis. Après avoir évacué toute mauvais sentiment, l’autre est déjà dans de bien meilleures conditions pour t’écouter à son tour. En outre, il ou elle se sentira alors entendu, avec l’attention méritée dans les blessures de son être. A ce moment-là, il semble tout à fait opportun de te faire à ton tour entendre. L’important est de lui donner l’opportunité de voir la situation sous un angle plus général. Avec un minimum de maturité, l’évidence est alors visible par tous, mettant en marche le processus de réconciliation.

Quelques conseils pour mieux s’entendre avec sa belle-famille

Enfin, en règle générale, on observe quelques conseils dits de base pour optimiser l’entente avec la belle-famille. De ton côté comme du sien, l’idéal est de mettre chacun en condition en préparant pour éviter toute mauvaise surprise. Parfois, certains sujets sont aussi à proscrire, en particuliers lorsque les protagonistes sont particulièrement concernés. La liste comprend entre autres la politique et la religion, des sujets de conversation extrêmement sujets à discorde. Plus précisément, il faut penser à la sensibilité de chacun selon leur histoire et leur passé. Ainsi, l’un d’entre eux peut notamment complexer sur un aspect tel que son éducation professionnelle. En expliquant correctement aux autres, ceux-ci comprennent déjà la nécessité d’aborder le sujet avec délicatesse.

En parallèle, il faut au contraire trouver des points communs entre chacun pour mettre un premier lien. A l’évidence, cela permet dès les débuts de donner des sujets de conversation. Néanmoins, si cela ne fonctionne pas, mieux vaut en discuter avec chacun et prendre en compte leur personnalité. Nous avons tendance à sous-estimer la part du psychologique dans les relations. Notamment, l’anxiété et la tristesse ont de terribles conséquences sur la vie sociale. Or, lorsque l’on présente son ou sa potentiel.le conjoint.e à sa famille, n’est-ce pas suffisamment inquiétant pour tous ?