Je l’aime mais je m’en sépare : quand une relation adultère prend fin

je l’aime mais je m’en sépareJe l’aime mais je m’en sépare : c’est à reculons, le coeur brisé, que tu mets fin à cette relation extra-conjugale. Bien que cette histoire soit considérée de trop, elle te donnait à nouveau goût à la vie. Au début, rien ne laissait penser que ces amours secrets qui ont duré auraient été aussi intenses. Certes, tu tiens toujours à ton couple officiel, mais ce n’est plus la même chose. Il s’essouffle, te menant au point où tu ne sais plus ce qui vous retient. Les enfants, la maison, les autres engagements professionnels, financiers ou autres ont fait de votre contrat de mariage un simple accord administratif. Et voilà que cette rencontre t’a sauvé, au bord du gouffre de l’indifférence de la vie. Bien entendu, tu savais que cela n’était pas correct, mais tu ne pouvais lutter. Qu’importe la position de chacun sur l’adultère, nos principes peuvent s’envoler face à l’amour.

Aujourd’hui cependant, je l’aime mais je m’en sépare. Comment quitter son amant sans souffrir ou faire souffrir, à petits pas, sans drame ? Et puis, tout simplement, comment oublier son amant, sans retomber dans le désarroi de ma vie d’avant ? Souvent, on parle de quitter par amour, pour ne pas empêcher son amant(e) de vivre sa vie, faire des projets. Car, il faut bien l’avouer, une relation extra-conjugale n’offre que rarement un future à la troisième personne. D’ailleurs, il s’agit généralement plus d’une histoire où règne le principe du Carpe Diem, en profitant de chaque instant. Par conséquent, l’attachement jouant, il n’est pas rare que l’amant(e) finisse par en souffrir, privé de projets amoureux. Pour son propre intérêt, comment rompre avec son amant et par où commencer ? Car, pour lui, c’est comment une promesse de vie nouvelle qui s’offre. Et, surtout, comment faire pour que je ne sombre pas ? 

Je l’aime mais je m’en sépare, mais comment tout a commencé ?