On parle facilement de dépendance affective sans toujours savoir de quoi il retourne. C’est en comprenant exactement les enjeux de cette situation que l’on peut espérer accomplir une à une les étapes qui permettent de s’en sortir.

  1. Prise de conscience de la dépendance
  2. Le temps de l’introspection
  3. Surmonter la dépendance
  4. Savoir instaurer de la distance

La dépendance affective : Qu’est-ce que c’est ?

Lorsqu’il est question de ressenti ou de subjectivité, tout le monde ne place pas le curseur au même endroit. Toutefois, pour se donner une idée de la dépendance affective, on peut en parler quand plusieurs symptômes sont réunis. Tout d’abord, on exprime un mal-être lorsque nous ne sommes pas avec les personnes dont nous dépendons. Cela peut être son amoureux, son mari, mais aussi un groupe de copain ou de famille. Peu importe de qui il s’agit, la dépendance est d’avoir besoin d’eux au point de ne pas supporter leur absence. La dépendance, c’est aussi le sentiment d’abandon que l’on peut ressentir lorsque l’on n’est pas avec la personne chérie. Dès qu’il vape à une autre occupation que vous, on se sent seule, abandonnée, jaloux. La dépendance, c’est aussi le sentiment d’abandon que l’on peut ressentir lorsque l’on n’est pas avec la personne chérie. On confond cette dépendance avec de l’amour. Pour pouvoir parler de dépendance, il faut pouvoir parler aussi de la souffrance qui l’accompagne et que l’on ne perçoit pas toujours bien non plus. Etre mal quand la personne aimée n’est pas à la maison, ce n’est pas naturel, ce n’est pas de l’amour, c’est de la dépendance et l’on peut très bien y remédier.

La dépendance affective après une rupture amoureuse

Évidemment, dans le cas d’une dépendance affective lors d’une rupture amoureuse, la situation est exacerbée et sa résolution plus compliquée. Alors que l’on a besoin de l’autre pour se sentir bien, l’autre n’est justement plus dans notre environnement ou y est complètement inaccessible. C’est une situation délicate à gérer, car elle peut engendrer un véritable phénomène de dépression amoureuse. À la difficulté du chagrin d’amour et de voir s’envoler des mois voir des années de vie commune s’ajoute la douleur de ne pas être en contact avec l’autre. Pour prendre une image un peu caricaturale, le dépendant est privé par surprise, et d’un coup, de sa dose quotidienne de drogue. Il est en manque dès les premières heures et perd pied. Dans les grandes lignes, c’est ce que vit le dépendant affectif qui subit une rupture sentimentale. Lorsque l’on est dans cette situation, il est nécessaire de se prendre en charge rapidement avant que la situation devienne incontrôlable.

Les causes de la dépendance affective

Si les questions psychologiques peuvent être compliquées, on note cependant deux grands sujets qui ont tendance à créer des problèmes de dépendance une fois à l’âge adulte. Premièrement, il s’agit des problèmes relationnels de l’enfance. Lorsque l’un des deux parents a été absent, lorsque l’enfant s’est senti mal-aimé, il a tendance arrivé à l’âge adulte à compenser ce manque d’amour de la période enfantine. Pour cela, il va vouloir se lancer très rapidement et à corps perdu dans chaque rencontre qu’il fait. Il va avoir besoin de l’autre pour le rassurer, le faire avancer, et cela, avant bien même que la relation ne démarre vraiment. L’autre grande cause de la dépendance est une histoire d’amour qui s’est mal terminée, alors qu’elle avait eu le temps de bien se développer. Vous avez misé sur votre couple, vous vous êtes investis, vous avez acheté une maison, fondé une famille, remis votre entière confiance dans votre partenaire. Mais ce dernier n’a pas été à la hauteur et la relation s’est soldée par un échec. Pour essayer de retrouver ce qui paraissait idyllique dans la relation précédente, on peut vouloir se lancer dans une nouvelle histoire avec plus de passion qu’il n’en faut. On devient dépendant à l’autre dont on s’imagine qu’il pourra nous apporter tout ce qui nous manque. Mais là encore, on manque souvent de recul quand on est dans un état dépendant et ce type de relations est aussi voué à l’échec à plus ou moins court terme.

Peut-on vaincre la dépendance affective dans un couple ?

Bien entendu, on peut surmonter la dépendance affective au sein d’un couple, aucun problème n’est insurmontable. Mais avant d’en arriver là, il faut passer par plusieurs étapes qui vous remettront autant en cause qu’elles le feront avec votre partenaire. Tout d’abord, il faut prendre conscience que l’on est dans une situation de dépendance. Qui dit dépendance dit victime potentielle mais dit aussi souffrances ou déséquilibre des sentiments. Il est donc important d’en prendre conscience en comprenant que d’avoir un besoin permanent de l’autre avec soi n’est pas une attitude normale. Ensuite, il faut apprendre à s’intéresser à soi-même. Le dépendant affectif ne fait plus rien par lui-même, attend toujours l’approbation de l’autre mais c’est une erreur. Vous devez donc retrouver le goût de faire des activités par vous-même, prendre vos propres décisions. Il faut presque se faire violence au début pour se dire que l’on peut faire une sortie sans avoir son partenaire avec soi. Ce n’est pas lui manquer d’amour, c’est tout simplement vivre pour soi-même. Trouvez-vous un centre d’intérêt, un art ou un sport que vous aimeriez pratiquer et faîtes-le pour vous. Vous le ferez aussi pour votre couple, car en laissant votre partenaire respirer, vous ferez du bien à votre relation. Pour vaincre sa dépendance affective, il faut ensuite et enfin réapprendre la confiance en son partenaire. Ce n’est pas parce que l’on ne passe pas H24 avec lui qu’il faut croire qu’il ne vous aime plus. Cela paraît simple à dire mais c’est bien compliqué à vivre pour les personnes dépendantes. Votre partenaire, tout comme vous, parfaitement le droit de vaquer à ses propres occupations, ses propres activités. Les centres d’intérêt des uns et des autres ne sont pas une preuve d’indifférence, mais simplement de parcours différents qui n’empêchent aucunement l’amour.

Vaincre la dépendance affective est tout à fait possible, mais elle reste un processus long, difficile et dont on ne se rend pas toujours compte des pièges. Il y a plein de petits conseils que l’on peut donner pour aider à aller dans le bon sens. On peut par exemple apprendre à calmer ses angoisses avec de la méditation ou tout simplement des exercices de respiration. On peut se prouver l’amour de son conjoint en notant chaque petit mot d’amour et se rendre compte rapidement de l’intérêt qu’il vous porte, mais que vous, vous oubliez au fur et à mesure. Mais au-delà de ces petites astuces dont il ne faut pas négliger l’impact, il peut tout à fait être envisageable de suivre un coaching ou une thérapie auprès d’un spécialiste comportemental. Comprendre vos angoisses, leurs origines, et vous aider à les vaincre au quotidien peut tout à fait s’envisager au sein d’un travail accompagné par un thérapeute. Vous ferez alors preuve d’une grande volonté en prenant le problème à bras-le-corps de cette façon.

Petite aparté, avez-vous vraiment une chance de reconquérir votre ex ?

Je vous invite à découvrir le seul quiz qui mesure avec précision vos chances de reconquérir l'amour de votre vie. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour faire le test.

>> Accédez au test <<


Surmonter la dépendance affective pour reconquérir son ex

Dans le cas où la rupture est consommée, dites vous qu’en tant que dépendant affectif, vous n’avez aucune chance de reconquérir votre ex. Votre pathologie est d’ailleurs vraisemblablement la cause de cette rupture, de façon indirecte ou directe. Alors n’essayez pas de recommencer ce qui n’a pas fonctionner. Au contraire, prenez le temps d’apprendre de vos erreurs, faites en sorte de pouvoir corriger votre attitude. Même si vous n’en êtes pas responsable, c’est à vous de travailler dessus pour retrouver une vision plus normée du couple. C’est alors que vous serez sûr de vous et de votre travail d’introspection que vous pourrez tenter de reconquérir votre ex. En vous présentant sous votre meilleur jour, c’est-à-dire sans vos défauts affectifs, vous avez devant vous un boulevard pour séduire à nouveau votre conjoint.

Conclusion

Vu de loin, on a parfois une vision un peu romantique de la dépendance affective. On s’imagine volontiers qu’il s’agit d’un trop-plein d’amour qui verse dans les comportements un peu exagérés. On croit que c’est fait de si bon cœur qu’il n’y a rien de mauvais là-dedans. Effectivement, on peut voir la dépendance affective comme un trop-plein d’amour pour des personnes qui en ont vraisemblablement manqué durant leur jeunesse, et qui cherchent donc à compenser aujourd’hui en étant toujours en position de demande. Mais pour l’autre, c’est une situation qui peut vite devenir compliquée à gérer et le cannibaliser. C’est pourquoi il faut prendre conscience de son état, ne pas en avoir honte, et de se prendre en charge pour changer cela. C’est de toute manière une obligation si on souhaite sauver votre couple ou si on veut récupérer son ex.

JRMEX

Avez-vous encore une chance de reconquérir l'amour de votre vie ?