Ton ex ne fais plus attention à toi, voici comment retourner la situation

Mon ex ne fait plus attention à moi depuis notre rupture… Est-ce qu’il pense encore à moi ? Question ô combien classique qui a torturé l’esprit de chacun d’entre nous. Qui sait, peut-être qu’il vous a déjà oublié : certaines personnes ont une capacité assez incroyable à vous balayer de leur vie d’un revers de la main… ceci-dit, c’est loin d’être un cas d’école.

En règle générale, une rupture laisse des traces qui sont proportionnelles à l’intensité et à la durée de la relation et ce des deux côtés. S’il hante encore votre esprit, il y a donc fort à parier que c’est réciproque mais que naturellement, il se gardera bien de vous le montrer ! Quoi qu’il en soit, si vous lisez ces lignes en ce moment même, pendant que lui vous ignore en toute impunité, il a indéniablement l’ascendant sur vous. Voici donc 5 règles indispensables pour retourner la situation en votre faveur.

1- Le détachement, le vrai : acceptez la rupture

Appelons un chat un chat : quand vous continuez à contacter votre ex, vous lui envoyez le signal que vous attendrez patiemment à ses pieds aussi longtemps que nécessaire. Vous lui montrez qu’il n’a aucune menace à craindre, que vous l’avez toujours en tête et qu’il n’aura qu’à claquer des doigts quand l’envie lui prendra pour que vous reveniez au pas de course.

Cette attitude tue tout simplement la séduction, qui contrairement à ce que vous pouvez penser est plus vivace que jamais après une rupture. Au même titre que la phase pré-couple, la phase de rupture est pleine d’incertitudes, d’inquiétudes, de mélanges émotionnels. Jouez-en !

Montrez-lui que non, il n’est pas au centre de votre vie. Par pitié, évitez les erreurs classiques : faire preuve de romantisme avec votre ex, rester ami avec… ces situations ne sont ni saines ni d’une quelconque aide dans votre quête pour reconquérir votre ex.

De même : rompre en douceur, prendre des nouvelles régulièrement, lui souhaiter son anniversaire… ce ne sont que des excuses pour ne pas lâcher prise. Coupez les ponts pour de bon et montrez-lui enfin que vous êtes détaché et prêt à prendre du recul sur votre histoire.

Cette décision vous permettra de commencer à renverser la vapeur : votre ex comprendra qu’il ne vous est pas indispensable, que vous vivez finalement bien sans lui.

Cette dépendance à laquelle vous l’avez habitué et qui tout à coup disparaitra créera chez lui une sensation de manque, de gène. Il commencera à s’interroger comme vous le faites actuellement à son sujet, c’est tout l’objectif !

Une fois cette étape passée, félicitations : vous avez regagné un tant soit peu d’estime pour lui. D’un point de vue personnel par contre, la situation n’est pas nécessairement meilleure ! Si vous continuez probablement d’épier sa vie sur Instagram, Snapchat ou Facebook à l’aide de faux comptes et autres stratagèmes. Vous avez donc encore un long chemin à faire. Le silence radio est un bon point, mais ne vous sert qu’à paraître détaché, et le vrai souci est là : vous devez l’être pour de vrai !

2- Recentrez-vous sur vous-même

Arrêtez de vous lamenter. Mon ex ne fait plus attention à moi depuis notre séparation… Mon ex est indifférent… Mon ex ci, mon ex ça… stop ! Comprenez bien une chose : la rupture n’est pas une pause ou un moment d’égarement, c’est la fin d’une étape de votre vie. De ce postulat, il est aisé de tirer une conclusion : vous n’avez pas plus de chances que quelqu’un d’autre de conquérir votre ex.

Non seulement vous êtes devenu pour lui une personne étrangère, mais vous avez en plus dévoilé tous vos mystères et laissé transparaître tous vos défauts lors de votre relation. En d’autres termes : vous n’êtes à ses yeux qu’une pochète surprise déjà ouverte et dont le contenu ne l’intéresse pas plus que ça. Pas top comme situation, n’est-ce pas ? Pour redevenir quelqu’un d’attirant, une seule solution : re-con-strui-sez vous.

L’amour, s’il est fusionnel, a une fâcheuse tendance à écraser les personnalités individuelles au profit du couple, de la création commune. Il n’y a rien de mal à ça, mais quand on retourne à la réalité, c’est forcément la douche froide.

Réfléchissez un instant : votre relation vous a-t-elle éloigné de certains de vos centres d’intérêt ? Bien souvent nous sommes amenés à faire des sacrifices et à écarter de notre vie certains aspects qui nous tiennent à cœur.

Sport, sorties, loisirs, culture, études, voyages… toutes ces choses qui prenaient une place plus importante dans votre vie avant que votre ex n’en fasse partie, il vous faut vous replonger dedans.

Vous n’aurez pas forcément envie d’être actif, de vous amuser et vous donner à fond dans une activité. Il faut pourtant vous forcer car les effets bénéfiques sur votre moral seront immédiats. Aussi attaché que vous puissiez être à votre ex, vous adonner à une activité prenante maintiendra votre cerveau occupé.

Rien de pire que de rester seul et inactif : vous vous mettez alors à ressasser le passé, à compter vos erreurs, à imaginer des scenarios alternatifs, à regretter et à vous morfondre. Pire, vous commencez à vous poser des questions : Est-ce qu’il pense encore à moi… Est-ce qu’il a quelqu’un d’autre… La pire chose à faire après une rupture est de trop réfléchir, de sur analyser. Occupez-vous donc à tout prix l’esprit.

Pas besoin d’en faire des tonnes pour que votre ex soit au courant que votre « lifestyle » est particulièrement riche. Les nouvelles vont vite, si vous êtes réellement occupé et passionné par votre quotidien, votre ex sera tôt ou tard au courant. Vous exposer à outrance sur les réseaux sociaux en revanche aura un effet contreproductif. Vous serez catégorisé « en manque d’attention » et passerez pour un singe qui essaye par tout moyen d’attirer les regards.

A l’inverse, pas la peine non plus de vous faire passer pour mort ! La meilleure solution reste le naturel : affichez-vous de façon occasionnelle et à votre avantage, comme vous le feriez si votre ex n’existez pas. C’est désormais votre ancien partenaire qui commencera à se dire « Mon ex ne fait plus attention à moi » et à regretter les bons moments passés en votre compagnie !

Enfin, travaillez votre physique. Il n’est pas rare de s’être laissé aller pendant une longue période de vie de couple. Adoptez un style que vous aimez, regarnissez votre garde-robe, remettez-vous en forme si nécessaire en faisant de l’exercice oui en changeant vos habitudes alimentaires. Cette rupture, même si elle n’est que temporaire, est l’occasion de repartir sur de bonnes bases et être attirant en fait partie !

3- Lui faire comprendre que vous envisagez d’autres options

Passez à la vitesse supérieure : vivez votre célibat. Comprenez-bien : il ne s’agit pas (que) de rendre votre ex jaloux, il s’agit de profiter d’une situation qui vous a été imposée, c’est absolument normal. Evidemment, l’effet jalousie va jouer son rôle, et ce dont il est question dans cette partie.

Est-ce qu’il vous aime encore ? Impossible à dire. Voici cependant une question bien plus intéressante pour le moment : a-t-il encore l’impression que vous lui appartenez ? La réponse est oui ! Même si l’amour se tarit, le sentiment profond de possession, la jalousie qui sommeille en chacun de nous refait toujours surface. Raviver la flamme en jouant sur la jalousie est une technique qui marche.

Toutefois, rendre votre ex jaloux se fait de façon plus subtile et intelligente que vous ne le croyez, il y a notamment quelques pièges à éviter.

D’une part, vous avez dû avoir l’occasion de faire un point sur vos valeurs personnelles quand vous vous êtes recentré sur vous-même. Ne bafouez donc pas ces valeurs : profiter de son célibat ne signifie pas utiliser une tierce personne et lui briser le cœur pour arriver à vos fins ! Ne faites pas miroiter une relation durable à quelqu’un dans le simple but de rendre votre ex jaloux. Cette attitude, en plus d’être exécrable, ne serait absolument pas séduisante.

D’autre part, ne vous transformez pas non plus en grand filet de pêche massive, restez sélectif. Avoir enchainé les prises en quelques semaines de rupture n’est pas une gloire et vous fera davantage passer pour une personne désespérée que séduisante. Misez donc sur le qualitatif. Votre ex doit se sentir challengé, voire menacé, il ne doit pas se rire de vous. Ainsi, meilleures seront vos conquêtes, plus l’effet de jalousie s’appliquera.

Là encore, soyez subtil : votre but est bien que votre ex soit au courant, mais n’y allez pas avec vos gros sabots en publiant des photos à répétitions. Laissez courir les bruits et vaquez à vos activités.

4- Renouer le contact : l’étape la plus délicate

C’est là que ça se corse. Pour faire simple, il y a deux écoles.
La première impose un mental d’acier et ne convient donc pas à tout le monde : c’est celle de l’attente. Tôt ou tard, votre ex vous recontactera.

Cependant, vous ne savez ni quand, ni comment, ni pourquoi, difficile donc de vous préparer. L’avantage ? Vous gardez la tête haute et ne montrez aucun signe de faiblesse, au risque d’attendre de longs mois.

La deuxième méthode, que j’affectionne davantage, est de prendre l’initiative d’initier un contact. Celui-ci doit être aussi léger et non-intrusif que possible. Utilisez une excuse banale mais plausible tout en restant très détaché. Prétextez par exemple vouloir récupérer un vêtement.

Voici un message type : « Hey, j’aimerais bien récupérer mon tee shirt des guns and roses si tu l’as pas déjà brûlé ! Je suis dispo mercredi ou jeudi après le taff. Si tu préfères me l’envoyer ça m’va aussi, tu connais l’adresse ! merci ». Un message plein de peps mais dépourvu de toute marque d’affection ou de connotation sentimental.

Par ailleurs, en laissant la possibilité à votre ex de ne pas vous rencontrer, vous montrez donc que vous êtes en confiance et lui faites comprendre (ou du moins croire) que le revoir n’est pas l’objet du message. Si vous avez suivi les conseils précédents, un tel message fera l’effet d’une bombe. Il y a de fortes chances que votre ex le prenne mal et se vexe… pas de problème !

Continuez tranquillement la conversation de façon neutre, en expliquant que vous ne pensiez pas à mal. Revenez rapidement sur le sujet principal pour obtenir un rendez-vous ! Les conversations qui s’éternisent ne tournent jamais bien.

Pour le rendez-vous, le lieu n’a pas une grande importance. Chez vous, chez lui, en ville… faites en sorte que ça n’ait pas l’air d’un « date » à proprement parler, que ce soit très informel.

Le jour J, soignez votre apparence mais restez décontracté. Vous n’aurez que peu de temps pour agir, tâchez donc d’emblée de lancer la conversation sur des sujets quotidiens.

Montrez-vous intéressé : le permis qu’il devait passer, son voyage prévu pour le mois de mars… On évite évidemment les sujets tabouts (raisons de la rupture, couple et sexe). Si votre ex demande de vos nouvelles, ne vous targuez pas de vos exploits, il est de toute façon déjà au courant de tout. Soyez donc modeste et donnez l’image de quelqu’un dont la vie suit tranquillement son cours.

L’au revoir est le moment le plus délicat. Si vous ne reprogrammez rien, il vous sera extrêmement difficile par la suite de retenter votre chance.

Jetez-vous donc à l’eau. Avoir quelque chose de prévu le soir-même avec d’autres personnes est la situation idéale. Vous pouvez alors inviter votre ex de façon tout à fait amicale et désintéressée. Mettez le sujet sur la table en toute subtilité. Une fois vos pièces en place, lancez-vous : « on va voir un live acoustique ce soir, j’espère que ça va être sympa, la dernière fois ils m’ont bluffé.

Si tu veux venir d’ailleurs t’es la bienvenue ». Si vous essuyez un refus, n’insistez pas. Elle n’est peut-être émotionnellement pas prête, la mise n’est pas pour autant perdue : vous réessayerez à l’avenir.

5- Faites preuve de fermeté et d’assurance

La reconquête ne se fait pas du jour au lendemain, il y a souvent une phase d’incertitude, d’hésitation plus ou moins mutuelle.

Cette phase est extrêmement importante : l’attitude que vous y adoptez reflète ce que vous avez à offrir par la suite.
Typiquement, vous avez revu votre ex et tout s’est étonnement bien passé. Vous pensez désormais avoir vos chances de le reconquérir pour reconstruire quelque chose de nouveau.

Soit, mais pas n’importe comment ! A ce stade, la relation (re)naissante est encore extrêmement fragile et retomber dans vos travers ferait rapidement chavirer le bateau. Il vous faut donc être irréprochable… mais pas forcément de la façon dont vous l’imaginez ! Si votre ex vous a laissé la voie libre jusqu’ici, c’est qu’il est prêt à retenter quelque chose et à faire des concessions. Ne voyez pas cela comme une chance qu’il vous laisse, c’est vous qui lui laissez une chance de réintégrer votre vie !

La règle d’or est donc de faire preuve de fermeté. Votre position de dominé, c’est de l’histoire ancienne. Désormais il vous faut imposer le cadre de jeu. Jouez carte sur table pour affirmer votre assurance. Si certains de ses comportements par le passé vont ont déplu, imposez des règles claires. Vous ferez ainsi preuve de maturité et susciterez son respect. De votre côté, faites les concessions qui vous semblent honnêtes et justifiées, mais ne vous abaissez pas à lui promettre monts et merveille.
On dit souvent de « montrer à son ex qu’on a changé ».

C’est davantage un abus de langage qu’une vérité pure, il faudrait en fait lui montrer que c’est la situation globale qui a changé. Vous avez certes évolué mais les enjeux de cette relation, la vision de votre ex sur votre personne et votre attitude envers lui ont également été chamboulés. Ainsi, n’interprétez pas mal ce dicton. Montrer que vous avez changé signifie avant tout montrer que vous avez pris de l’assurance dans vos choix et votre façon de vivre.

Conclusion

Pour résumer, si votre ex ne fait plus attention à vous, rien n’est perdu ! Il existe des techniques pour refaire pencher la balance de votre côté. En suivant ces 5 règles, vous avancerez pas à pas vers la reconquête. Attention à ne pas sauter les étapes, ces techniques travaillent en synergie et présentent donc beaucoup moins d’intérêt si elles sont prises individuellement.

Enfin, soyez persévérant mais pas insistant. La persévérance est faite de travail et de patience. L’insistance elle, de lourdeur et d’empressement.