La réconciliation avec son ex

Voilà quelques temps que vous vous êtes séparés et vous vous rendez compte que c’est beaucoup plus difficile que vous ne le pensiez… Vous êtes abattu, limite déprimé, vous n’avez plus le goût de rien…Il est clair que votre ex vous manque. Vous avez pourtant claqué la porte avec fierté, sans vous retourner, en pensant bon débarras ! Mais vous ne vous rendez compte que maintenant que ce n’était peut-être pas la meilleure chose à faire et une vague de regrets vous submerge. Qu’à cela ne tienne, tout n’est pas perdu : en suivant les 3 étapes qui suivent, vous pouvez essayer de vous réconcilier avec votre ex mari ou ex femme !

Laisser faire le temps

Eh oui, même si cela peut sembler un peu contradictoire, pour se réconcilier avec son ex, il faut commencer par ne pas le/la voir ! Le temps est votre meilleur allié car il va vous permettre d’être certain de ce que vous voulez recommencer avec cette personne, il va vous faire ressentir un sentiment de manque plus ou moins intense (que l’autre ressentira aussi très certainement) qui va vous booster dans vos démarches de reconquête. Cette séparation salutaire, vous allez la mettre à profit pour prendre du recul sur la situation.

Vous allez devoir prendre du temps pour faire une analyse minutieuse dont le but est de déterminer ce qui n’a pas fonctionné lors de votre relation au point d’aboutir à une rupture.

Si vous avez toujours des sentiments forts pour la personne, c’est que quelque part vous admettez avoir votre part de responsabilité dans la séparation de votre couple. Et c’est cela même que vous allez devoir être en mesure d’exprimer quand le temps de la conversation avec votre ex- moitié viendra. Attention, il ne s’agit pas de se mettre dans la tête que soit tout est de sa faute et que vous êtes blanc comme neige, soit que tout est de votre faute, que vous êtes nul(le), vous ne la méritez pas, …, ça ne vous mènera à rien de bon. Ce qu’il faut c’est avoir un regard objectif sur la situation et se poser les bonnes questions :

Pourquoi je veux qu’on se réconcilie : si c’est par nostalgie des bons petits plats qu’il/elle vous préparez ou parce que vous ne savez pas faire tourner une machine à laver le linge, ce n’est peut-être pas une bonne idée. Si c’est parce que sans elle/lui la vie est triste, que vous avez perdu votre bonne humeur depuis votre séparation et que vous ressentez un vide intersidéral quand vous rentrez seul(e) le soir, alors là oui, vous êtes le candidat idéal à la réconciliation !

Qu’est ce qui n’a pas marché ? Est-ce une accumulation de non-dits, est ce que l’un ou l’autre des partenaires n’était pas totalement lui-même parce qu’il se sentait écrasé, ignoré, invisible ou au contraire trop adulé ? Et à contrario, qu’est ce qui a marché ? Et pourquoi certaines choses ont marché et d’autres non ? Si ça vous aide, n’hésitez pas à faire une liste : vous trouvez peut être cela ridicule, mais personne n’est obligé de le savoir et ça vous fera sans doute avancer plus facilement dans votre réflexion.

Renouer le contact

Bien, maintenant que vous êtes certain(e) que vous voulez vous réconcilier avec elle/lui, il va falloir le lui faire savoir ! Vous pouvez essayer de lui téléphoner, mais si la personne est très fâchée, elle ne répondra sans doute pas en voyant votre numéro de téléphone s’afficher. Vous avez toujours la possibilité de masquer votre numéro, mais la conversation ne sera pas très fructueuse si elle vous a raccroché au nez la première fois.

Un appel téléphonique est très frustrant car si la personne ne répond pas, vous l’interpréterez comme un affront douloureux alors qu’elle était peut-être en train de conduire, à un rendez-vous où qu’elle n’avait tout simplement plus de batterie. Essayez d’éviter les sms, trop impersonnels. Tout le monde sait qu’un sms s’envoie aussi bien à son/sa chéri(e) pour qu’il/elle n’oublie pas de ramener du pain en rentrant qu’à son dentiste pour annuler un rendez-vous… pour le glamour, on repassera ! Non, ce qu’il faut faire, c’est lui montrer que vous avez pris du temps pour elle/lui et plus vous en prendrez, plus elle/il traduira cela par une preuve d’attachement.

Du coup, il n’y a qu’une solution : vous devez lui écrire. Ce n’est pas très facile à faire, mais c’est ce qui marche le mieux. Pour ce qui est du contenu, choisissez bien vos mots pour ne pas paraître trop détaché ni trop insistant. L’avantage, c’est que vous pourrez vous exprimer sans lui monter vos émotions (pleurer à chaudes larmes n’empêche pas d’écrire mais fausse une conversation) et que vous pourrez recommencer plusieurs fois jusqu’à obtenir la lettre qui exprime à la perfection ce que vous ressentez. Écrivez-la sur plusieurs jours et murissez votre discours au fur et à mesure. Pour ce qui est de l’envoi, vous avez trois solutions :

– Allez déposer la lettre dans sa boite aux lettres, au risque qu’il/elle le ressent(e) comme du harcèlement et qu’il/elle pense que vous le/la surveillez planté(e) devant chez lui/elle, derrière un journal avec des trous pour les yeux…

– Envoyer la lettre par la poste, en la parfumant, en ajoutant sur l’enveloppe « Dépêche-toi petit facteur mon cœur a mal ». C’est totalement démodé et digne d’une série pour ado mais ça peut être très apprécié par l’autre. Le seul problème est que le courrier n’arrive pas toujours à destination, et que si vous n’avez pas réponse, vous vous demanderez si la personne l’a bien reçu. Si vous en renvoyer un pour savoir si elle a bien reçu le précédent (qu’elle avait bien reçu mais elle avait juste besoin de temps) elle va vous trouver très oppressant(e).

Le mail semble le meilleur compromis. C’est moins romantique, mais vous avez pris du temps pour l’écrire (comme une lette) et en activant la fonction accusé de réception, vous saurez si la personne l’a reçu ou non.

Ne pas reprendre une vielle histoire mais en commencer une autre

Vous voici arrivé à la dernière étape. Vous avez déjà parcouru un bon bout de chemin, mais il ne faut rien lâcher pour autant ! Récapitulons : vous avez pris le temps de vous recentrer et de faire une analyse de la situation.

Vous êtes certain(e) de vouloir vous réconcilier avec votre ex et ce pour de bonnes raisons. Vous pensez avoir compris ce qui n’a pas marché et vous êtes prêt à faire des efforts. Tout cela, vous l’avez expliqué à votre ex, qui l’a compris et qui est sur la même longueur d’onde que vous. C’est là qu’il ne faut pas tomber dans le piège : à ce moment précis, vous n’êtes pas réconciliés, la réconciliation est juste amorcée.

Pour qu’elle soit effective, il va falloir que vous prouviez à votre ami(e) et qu’il/elle vous prouve aussi qu’il va y avoir des changements. Evitez pour autant d’être trop catégorique : si il/elle vous a reproché de trop jouer à la console, ce n’est pas la peine d’exploser ce petit bijou de technologie à coups de masse pour lui prouver vous allez faire des efforts ! Il ne faut pas exagérer !

Ce que vous devez comprendre, c’est que l’on ne reprend pas une histoire sentimentale là où elle s’est arrêtée, parce que si elle s’est arrêtée justement, c’est qu’il y avait un problème. Se réconcilier, c’est aussi se re-séduire et se réorganiser pour commencer un nouveau chapitre ensemble mais différemment du premier, avec le même amour mais une façon d’être différente.

Quand vous aurez fait des efforts, quand vous aurez donné à l’autre les preuves qui lui manquaient jusque-là, quand vous vous sentirez à nouveau parfaitement serein au sein de votre couple, alors là, oui, vous pourrez affirmer que vous vous êtes réconcilié(e) avec votre ex copine ou copain ! Et interdiction formelle de reparler du passé : vous vous réconciliez donc vous pardonnez.

Si à chaque petite dispute vous lui dites “et ben, je comprends mieux pourquoi je t’avais quitté !” votre réconciliation ne tiendra pas bien longtemps. Le passé, c’est le passé, et vous devez être prêt en faire table rase pour que votre couple fonctionne de nouveau et que l’étincelle rejaillisse de vos yeux (et des siens aussi bien sûr !)

Si vous parvenais à appliquer cette démarche étape par étape, vous avez de grandes chances de retrouver votre amour ! Si vous ne tentez rien, vous regretterez de ne pas avoir essayé et vous vous demanderez toujours si les choses auraient pu être différentes si vous aviez eu le courage de faire le premier pas. Alors, on positive et on fonce ! Prouvez-lui, subtilement et intelligemment, que votre présence dans sa vie est indispensable !