Regretter le divorce : comment réparer ses erreurs ?


Regretter le divorceDans un monde idéal, les relations se font et se défont dans la paix et le respect de l’autre.
En accord avec cet état d’esprit, certains vont jusqu’à célébrer leur divorce comme avec leur mariage. Ensemble, mais leur relation a évolué de couple à amis. Cependant, ceux-là restent une infime minorité, et dans la réalité, c’est une toute autre histoire. Souvent, le divorce est aussi le théâtre d’un déchirement. Après tout, il reste une séparation de deux êtres qui s’aimaient tendrement. D’un côté, la cérémonie du mariage symbolise l’amour et la communauté de vie. De l’autre, le divorce n’en est que la fin, l’échec en tant que couple et les espoirs anéantis. Du moins, c’est ce que les principaux protagonistes peuvent en général penser, malgré une possible solide amitié. Les réactions sont donc aussi différentes que nombreuses. Notamment, regretter le divorce n’est pas si rare que l’on pourrait le penser.

Je regrette d’avoir divorcé : qui ne sursauterait pas en entendant cette phrase ? Après tout, entre le cheminement de pensée, la prise de décision et la procédure, n’est-ce pas un peu poussé ? Pourtant, ce n’est pas l’avis de celles et ceux qui se sont retrouvés malgré eux dans cette situation. On pense que les sentiments ont disparu, ou bien que le couple n’est plus ce qu’il était. Après tout, lorsque celui-ci n’a plus de sens et n’apporte plus le bonheur, pourquoi continuer ? Toutefois, tout comme les gens changent, les sentiments évoluent. Il est extrêmement malaisé de les pressentir, et d’ailleurs, il est tout aussi complexe de réussir à les comprendre. Dans une telle situation, regretter d’avoir divorcé, est-ce normal ? Comment analyser mon état d’esprit et comprendre pourquoi le divorce peut être une erreur ? Puis-je regretter le divorce et réparer ce qui a été brisé, ou bien dois-je continuer avec mes regrets ? 

Regretter d’avoir divorcé, est-ce normal ?

Regretter le divorce, est-ce normal ?

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Qui n’a jamais entendu ce proverbe, utilisé à tort et à travers pour tout changement d’avis ou d’opinion ? Pourtant, lorsque cela te concerne, tu en es d’autant plus irrité.e. Regretter le divorce ne faisait absolument pas partie du plan. Tu ne pensais qu’à en finir avec la procédure, et recommencer ensuite ta vie. Oui, mais voilà, celle-ci en a décidé autrement avec toi. A ce sujet, tu es en train de vivre le pire des calvaires.

Dans les premiers temps après le divorce, la transition peut se révéler particulièrement complexe. D’une vie à deux, on redevient célibataire, qui ne peut compter que sur soi-même. Certes, la liberté te fait un bien fou, mais elle t’effraie en même temps. Si je pars, qui me retiendra, qui me suivra ? Toute crise, ou fossé entre deux périodes de stabilité, est à gérer avec délicatesse. On ne sait jamais parfaitement si la décision est la bonne, jusqu’à ce que l’on soit conforté par un équilibre.

Pourquoi est-ce que je peux regretter le divorce ?

Pourquoi est-ce que je peux regretter le divorce ?Les raisons de regretter le divorce sont nombreuses et variées, même si certaines sortent du lot par leur répétition. D’abord, tu es en plein état de surchauffe cérébrale, où tu pense à toutes les options possibles. J’ai joué une carte, mais comment savoir celles de la vie ? N’aurais-je pas mieux fait de me rabattre sur la sûreté, et prendre le risque plus tard dans le jeu ? Ce cheminement de pensée est entièrement légitime. Après tout, avec le divorce, c’est ta vie que tu joues.

En plus de cela, on a tendance à rêver à ce que l’on a pas, au lieu d’apprécier ce que l’on a. Par exemple, si tu es marié.e mais rêve de faire ce que tu veux, quand tu veux. Mais alors que l’on perd ce que l’on avait et obtient de nouvelles choses en échange, on pense avec nostalgie au passé. D’où le fait de regretter le divorce. Si tu as un tant soit peu de bons souvenirs de vie maritale, comment en effet ne plus y penser avec le sourire ?

Peut-on regretter le divorce en pleine procédure ?

Peut-on regretter le divorce en pleine procédure ?Bien entendu, il n’est jamais trop tard pour réfléchir à sa situation, son état d’esprit et ses sentiments. Après tout, l’individu étant en constant changement, ce n’est que la seule façon de savoir que qu’il veut. Toutefois, il est vrai que l’on pourrait interpréter cela comme inutile. Après tout, vous avez commencé une procédure de divorce, tu l’as peut-être même initiée. Mais regretter le divorce durant la procédure est d’autant plus délicat. La corde est d’autant plus tirée, et les sensibilités en sont accrues. Au paroxysme de l’anxiété et au coeur des tensions, vous négociez, et cela t’attriste. Si tu avas une machine à remonter le temps, il est clair que tu l’aurais utilisée.

Alors, pourquoi ne rien faire et poursuivre la procédure ? La raison en est évidente et tout aussi cruelle. Souvent, quand on décide d’entamer une procédure de divorce, un fil se brise. Celui qui nous reliait, invisible, s’est cassé suite au choc. Effectivement, le divorce est comme l’officialisation d’un rejet amoureux. Outre les sentiments, il touche directement l’amour propre. Alors, on se dit qu l’autre va nous rejeter aussi, que vous êtes beaucoup trop loin de l’autre dorénavant.

Comment réagir lorsque je regrette d’avoir divorcé ?

Bien entendu, quand on se dit que l’on ne devrait pas regretter le divorce, c’est plus fort que tout. Pour toi, ce n’est encore que le début de la fin. Tu as sans doute pris du temps pour accepter le divorce et toute cette procédure administrative. Mais dorénavant, le passé t’attire irrésistiblement. Et tu te sens faire machine arrière. Comment réagir quand tu es happé par la nostalgie du couple ? Tu n’as alors qu’une envie, c’est d’oublier le présent pour retourner avec ton potentiel futur ex. Du moins, comme mentionné plus haut, c’est ce que tu ressens dans cette transition. Brutalement, tu passes d’une vie maritale au célibat. Comment avoir la certitude de ne pas regretter le divorce sans raison valable ?

Se poser les bonnes questions

Se poser les bonnes questions pour ne plus regretter le divorceCela va commencer par une petite mise au point, et surtout, une bonne remise en question. Oui, il est normal de regretter le divorce pendant ou peu de temps après celui-ci. On ne peut s’empêcher de penser à ce que l’on perd, et que la fin se concrétise. Avez-vous vraiment tout essayé ? Quel était exactement le problème ? Après tout, vous avez un jour été amoureux l’un de l’autre. Comment justifier ce soudain attrait pour la vie sans l’autre ? Les sentiments ont-ils complètement disparu, ou bien subsistent-ils ? Ne sont-ils pas qu’illusion ? Quel était exactement le problème, ou la cause du divorce ?

Tu l’auras compris, le but de l’opération n’est autre que de se poser les bonnes questions. Certes, tu peux penser que tu te les aies déjà posées. En revanche, dans le feu de l’action, on ne pense pas toujours de manière suffisamment raisonnée. On se laisse emporter par ses sentiments, sans penser plus.

Tout remettre en question

Avec un tel bouleversement dans ta vie, il va de soi que tu as déjà tout pensé à deux fois. Il est nécessaire de se montrer aussi objectif que possible pour parvenir à un élément de réponse plausible. Dans la continuité des questions posées à toi-même, l’idée derrière n’est autre que revoir chaque élément. En d’autres termes, il ne s’agit pas uniquement de se poser les bonnes questions sur le sens de ta relation. Effectivement, on parle ici de penser à l’utilité et le fonctionnement de l’ensemble. Concrètement, est-ce que ce mariage me rendait heureux.se, ou bien tout n’était-il qu’illusion ? L’important est de toujours conserver un regard aussi neutre et objectif que possible.

Des souvenirs bons comme mauvais

Regretter le divorce avec les souvenirsQu’importe comment la relation s’est terminée, vous avez obligatoirement vécu de belles choses ensemble. Malgré le moins bon, il est important de s’en rappeler. Cela, non pas dans l’optique de renforcer le sentiment de regretter le divorce. Simplement, parvenir à égaliser les deux aidera aussi certainement à relativiser avec maturité. En effet, à moyen terme, cela te permet de peser le pour et le contre. Si cette réaction peut paraître cruelle, souviens-toi qu’il s’agit de ton divorce. Pourquoi ne pas agir de manière plus scolaire mais efficace en les notant ? Nous parlons bien sûr de ces moments clés de votre mariage. Ceux qui vous ont amené à franchir une nouvelle étape, positive comme négative. En parallèle, c’est aussi dans l’idée de parvenir à en discuter ensemble, selon ce que tu décides.

Analyser l’ensemble pour savoir ce que je veux

A l’évidence, la première difficulté dans ce cas est de savoir exactement ce que tu veux. Cependant, après être passé.e par toutes les étapes données, tu dois être dans de meilleures conditions. Autrement dit, prendre du recul pour avoir une meilleure vision de l’ensemble est à présent accessible. Quelle que soit l’issue de to analyse, tu n’auras aucun regret. En effet, il faut au moins t’accorder le mérite d’avoir travaillé sur tes sentiments. Cela, dans l’objectif de savoir réellement ce que tu veux.

Je regrette d’avoir quitté mon mari pour mon amant

Regretter le divorce pour son amantParfois, cela va jusqu’à regretter les raisons à l’origine du divorce. Notamment, on retrouve la possibilité de l’adultère, d’un côté comme d’un autre. Tu as peut-être préféré quitter ton mari ou ton épouse pour vivre avec ton amant.e. Aujourd’hui, tu le regrette car ce n’est pas à ce que tu t’attendais. D’une relation devenue trop stable, tu pensais t’envoler vers une nouvelle aventure de la vie. Or, ce n’est en réalité qu’une relation tout aussi normale, mais où tout est à reconstruire. Cette confiance, cette stabilité que tu avais dans ta vie maritale est maintenant derrière. Dans cette amertume qui t’a envahi.e, tu as peur que partir te laisserait totalement seul.e. Mais es-tu prêt.e à vivre cette double vie intérieure, où le mensonge plane ? Effectivement, à long terme, il semble difficile de ne pas être rongé.e par la culpabilité.

Alors, tu as ici le choix, en commençant par reprendre chaque étape donnée pour connaître ton état d’esprit. Et puis, il ne s’agit pas de quitter ton amant.e pour revenir à ton mariage. Au contraire, tu ne dois plus vivre dans le mensonge. Penses à ce que tu veux réellement, et si cette nouvelle relation te déplaît, pars pour toi.

Comment continuer ma vie malgré les regrets ?

Après le divorce, la question n’est autre que poursuivre sa vie malgré les regrets. Si tu vis dans la nostalgie du passé et l’amertume du changement, il faut changer. Tu as en effet le choix, soit de reconquérir ton ou ta conjoint.e, soit de tourner la page. Dans le second cas, il faut se focaliser sur ta décision. Lorsque tu as demandé le divorce, tu le souhaitais et tu étais persuadé.e de sa nécessité. Qu’importe que cela ai changé ou non, l’important est d’accepter le présent. Surtout, il faut le vivre, et donner une direction positive à son futur avec ce que tu as. Ce n’est pas toujours aussi rose que tu le souhaitais, mais il faut faire avec. Profites alors de cette nouvelle vie de célibataire pour faire ce que tu n’as jamais pu. Tu n’as désormais que tes propres souhaits à prendre en compte.