Retourner avec son ex, bonne ou mauvaise idée ?

Bienvenue sur JeRecupereMonEx.com site N°1 sur la rupture amoureuse au monde (Le Times). Par Antoine Peytavin.
1- Si tu es nouveau, vérifie si tu as une chance de récupérer ton ex (test gratuit, clique ici).
2- Fais-toi appeler maintenant par un coach pour reconquérir ton ex au plus vite :

Il arrive parfois qu’une séparation s’avère être quelque chose de positif. En effet, une séparation peut être la meilleure chose à faire lorsqu’un couple se retrouve dans une impasse et surtout lorsqu’il souffre de problèmes de communication. Parfois, la séparation définitive est la meilleure des issues mais dans d’autres cas, elle peut permettre à un couple de se quitter pour mieux se retrouver. Lorsque la question de retourner avec son ex se pose, on est alors hésitant.

Dans les lignes qui suivront, nous nous attacherons à expliquer par quels mécanismes passent un couple qui se forme et qui se sépare. Une bonne compréhension de ces mécanismes permet de se rendre compte de ce qui se joue de manière inconsciente dans le couple. Une bonne compréhension de ces comportements inconscients peut nous donner la possibilité de retourner avec son ex de manière durable et épanouie. Nous tenterons alors de vous faire apparaitre quelles sont les bonnes attitudes à adopter pour ne plus reproduire les erreurs du passé et de ne plus retourner dans le même schéma pathologique.

 

La vision du couple

Tomber amoureux

Lorsqu’on tombe amoureux, il y a un processus d’idéalisation totale de soi et de l’autre. La sexualité offre un haut degré d’intimité et procure une certaine fusion dans le couple. On tombe amoureux de l’image que l’autre nous donne et de l’image qu’on lui renvoie. Cette étape est caractérisée par l’illusion, le full love du début que nous connaissons tous.

 

C’est la crise !

Les débuts dans un couple peuvent être qualifiés de délirants. En effet, on voit l’autre comme nous aimerions qui soi. Ensuite, avec le temps, on voit l’autre tel qu’il est et c’est à ce moment que le couple est mis à mal. Il ne sera possible de redéfinir le couple que si on libère l’autre de nos projections. Souvent, on voit l’autre par rapport à nos propres besoins. L’autre est vu comme une fonction plutôt que comme une opportunité.

 

Le couple vu comme un iceberg

Nous pouvons imaginer la métaphore du couple comme un iceberg. La partie émergée représente la fonction de contenance et de force unificatrice ; elle découle d’une impulsion biologique (l’être humain est programmé pour se reproduire et perpétuer l’espèce) mais aussi de normes et de représentations sociales (29 ans toujours céliba ? Elle va finir avec ses chats !).

De manière plus concrète, on peut s’imaginer la partie émergée comme la partie verbale du couple. La partie submergée comprends les liens non conscients de nature affective-émotionnelle relatifs aux attentes que chacun des partenaires peut avoir envers l’autre. C’est l’illusion qui caractérise la partie submergée. C’est illusion va vite être rattrapée par la réalité. Il est alors important de renégocier le contrat, de changer certaines choses au niveau du couple.

 

Les attentes dans un couple

Les attentes dont on vient de parler, et ce qui en découle tels que les rôles et habitudes du couple doivent être retravaillée dans un couple qui doit surmonter la crise et renégocier le contrat. Plus les processus de projections sont forts et plus le passage à la deuxième phase (le nouveau contrat) est difficile. C’est dans ce genre de situation qu’une séparation peut être la clé de voute, permettant ainsi de prendre une distance pour y voir plus clair.

Les attentes réciproques doivent être retravaillée car dans un couple, on n’a pas forcément le réflexe de se demander quelles sont les attentes de l’autre. Cela peut provenir du fait que l’on n’a pas été habitué à le faire déjà dans notre famille d’origine, la famille de notre enfance. Plus les attentes sont non dites, plus elles sont importantes et risque de piétiner sur le couple. On projette beaucoup de chose sur l’autre : conflits, besoins, … Lorsqu’une crise survient, on peut alors se rendre compte du poids porté par le couple. C’est à ce moment qu’il faut renégocier le contrat, en réécrire un nouveau : passer de l’illusion à la désillusion.

 

Le principe d’illusion à la désillusion

Ce processus existe également lors d’une naissance.

Passer d’une phase à l’autre

La renégociation du contrat est le premier défi pour la construction d’une identité de couple. Elle doit porter tant sur la partie émergée que sur la partie submergée. L’autre ne doit plus être l’objet de nos projections mais une personne autonome, différente de soi. Il faut que le couple acquière une flexibilité relationnelle adéquate, entendons par là qu’il faut changer notre propre rôle en fonction des besoins de l’autre. Ce n’est pas toujours la même personne qui doit faire des concessions. Les couples qui sont en crise lors de cette phase vont plutôt tenter de changer l’autre plutôt que les prémisses du contrat. C’est lorsqu’un des membres du couple pense que c’est l’autre qui doit changer que retourner avec son ex est à éviter. On ne change jamais seul, on change avec quelqu’un. Il faut accepter de grandir. On évolue toujours, on apprend constamment. Si votre ex n’est pas capable d’évoluer, c’est que la séparation n’a pas suffi et est donc irrévocable pour le couple.

La renégociation du contrat signe une étape importante dans la vie d’un couple. Elle nécessite que le couple passe par des tâches développementales, tout comme un enfant qui grandit et s’épanouit. Les tâches développementales sont des processus d’adaptation à la vie du couple et les rapports qu’il entretient avec les différentes familles d’origines respectives.

 

Les tâches développementales du couple

La création d’un couple durable donne naissance à un nouveau « nous » mais un « nous » pas cimenté, plutôt individuel basé sur le « je ». S’il n’y a pas d’attention portée aux demandes et attentes de l’autre, cela va vite se révéler problématique.

Les rapports avec la famille d’origine sont très importants. La loyauté envers le couple mais aussi avec sa famille d’origine doit exister. Une autre tâche développementale reprend l’organisation pratique dans la vie quotidienne, on peut appeler cette tâche métacommunication : c’est l’organisation de la vie quotidienne, la gestion des finances, la régulation des distances avec les familles d’origine et l’équilibre du pouvoir envers les parents, les rôles, la hiérarchie qui doit être flexible comme déjà dit plus haut, les règles implicites et explicites et l’espace de liberté et d’intimité.

La régulation des distances envers les familles d’origine est très importante, il faut savoir être séparé et connecté à la fois.

Parlons maintenant de certains facteurs que l’on retrouve dans la littérature qui peuvent bloquer la réussite des tâches développementales : les couples se marient avant 20 ans ou après 40 ans ; si le couple dépend de la famille d’origine d’un point de vue économique, relationnel ou affectif ; si le couple se marie autour d’un deuil ; si le couple se marie contre l’avis d’un membre de la famille d’origine ; si les partenaires viennent de familles séparés ou très différentes d’un point vu culturel.

 

Iceberg, contrat, crise, renégociation de contrat … Au final, se remettre avec son ex ou pas ?

Posez-vous ces questions : Où en êtes-vous avec votre ex ? Lorsque vous vous êtes quittés, étiez-vous resté coincé dans la phase de désillusion ? Pensez-vous que votre ex sera capable de changer, tout comme vous, pour aboutir à un couple sain ? Un couple dans lequel vous vous sentirez heureux, respecté mais surtout, aimé comme vous le méritez. Se remettre avec son ex peut s’avérer être une bonne décision si vous êtes en mesure de quitter votre ancien schéma pathologique pour une longue vie à deux. Si lorsque vous vous êtes quitté vous étiez dans la phase de désillusion et qu’il n’a pas été possible de renégocier le contrat, serez-vous en mesure de le faire cette fois ci ?

Le mécanisme de l’illusion à la désillusion quand la parentalité arrive

Comme l’on peut facilement s’en douter, devenir parent est aussi une tâche développementale car l’identité de couple doit de nouveau évoluer. La qualité de la relation de couple va, inévitablement, avoir un impact sur la parentalité. Il y a l’enfant rêvé et l’enfant réel, la famille rêvée et la famille réelle. En effet, lorsqu’une femme est enceinte, elle vit deux grossesses : une physique et une mentale. Le bébé peut avoir de nombreuses fonctions possibles dans l’imaginaire des parents : bébé sauveur, compensateur, … S’il n’est pas exactement comme imaginé (ce qui est souvent le cas), il y a un risque de déception, tout comme lors de la renégociation du contrat du couple. La parentalité nécessite la même flexibilité relationnelle dont nous avons parlé plus haut, inhérente à la perpétuité d’un couple. La parentalité se mesure sur la capacité continuelle du parent à changer sa place par rapport aux besoins de l’enfant.

 

En conclusion …

Tout au long de notre vie, nous allons être soumis au changement. L’humain est connu pour émettre une certaine résistance aux changements, que cela soit conscient ou non. Nous espérons qu’avec cet article vous avez pu vous rendre compte des mécanismes qui se jouent dans un couple, sans que l’on en soit forcément conscient mais qui nécessite pourtant de l’être pour voir opérer le changement.

Découvrez le site JRME

Les articles les plus consultés

Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à...
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement
Voulez-vous découvrir la méthode efficace pour réussir à...
Récupérer votre Ex dès ce soir
Indiquez votre MAIL pour recevoir la méthode de la reconquête amoureuse étape par étape immédiatement