Un mariage peut être sauvé

Vous le sentez bien, quelque chose ne va pas. Vous vous éloignez de lui, ou vous sentez qu’il s’éloigne de vous. Les disputes sont de plus en plus fréquentes et les weekends se passent chacun de son côté. Vous n’êtes pas pressé(e) de rentrer chez vous le soir, d’ailleurs, il/elle n’a pas l’air vraiment enthousiaste quand vous passer la porte. Pourtant, tout était si parfait quand vous vous êtes dit oui devant vos familles et vos amis. Mais là, il faut se rendre à l’évidence, votre mariage est en péril.

Attention, cela ne veut pas dire que s’échanger les papiers du divorce et se parler par avocat interposé est la seule solution ! Vous pouvez encore sauver votre mariage ! Comment ? En suivant cette méthode point par point.

1- Le vouloir tous les deux

Ce que vous devez savoir tout d’abord, c’est si vous êtes sur la même longueur d’onde avec l’autre. Êtes-vous tous les deux conscient que votre mariage doit être sauvé ? Il arrive qu’un seul membre du couple le ressente ainsi, alors que l’autre pense que tout va bien, ce qui est problématique. Si vous êtes d’accord sur le fait qu’il bat de l’aile, demandez-vous si vous voulez vraiment le sauver, car pour ce faire, il va y avoir beaucoup de travail à fournir. Y a-t-il encore de l’amour entre vous ?

C’est sans doute ce qui est le plus difficile à déterminer dans cette situation. Alors réfléchissez : quelle est votre réaction quand il/elle ne rentre pas de la nuit ? Que ressentiriez-vous si, au final il/elle ne rentrait plus du tout ? Ressentez-vous un manque quand vous faites des choses de votre côté ? Si vous avez tous les deux coché la case OUI, c’est gagné : vous êtes déjà sur la bonne voie pour sauver votre mariage.

2- Mettre les choses à plat chacun de son côté

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le mieux pour sauver son couple et de se séparer un peu, pour réfléchir chacun, tranquillement, de son côté. Attention, partir une semaine au Spring break de Cancun n’a jamais fait réfléchir personne !

Le mieux, c’est une maison de campagne, ou aller rendre visite à la famille en prétextant que l’autre avait un empêchement. Là, vous allez pouvoir vous poser et lister toutes sortes de choses : ce qui vous déplait chez lui/elle, ce qui vous met hors de vous dans son comportement, ce que vous aimez encore, ce qui vous fera toujours rire, ce que vous ne voulez plus supporter, ce que vous voudriez continuer à faire avec lui/elle…

Il s’agit de se recentrer sur vous en tant que moitié d’un couple pour pouvoir évoluer et faire évoluer votre relation : du temps a passé depuis votre mariage, vous avez grandi, mûri, et vous aspirez à autre chose dans votre relation de couple. Ces petites choses que vous trouviez si craquantes il y a 15 ans sont peut-être insupportables aujourd’hui, et vous aimeriez que ça change.

3- Communiquer

Si votre manière de communiquer ces derniers temps oscillait entre des cris et des plages de silence pesant, il va falloir changer cela au plus vite. Vous ne pourrait pas faire de bilan correct de votre situation dans ces conditions. Reprenez doucement le dialogue et prévenez votre moitié que vous êtes prêt à faire un bilan avec lui/elle.

Demandez-lui qu’il/elle vous prévienne quand il/elle se sentira prêt lui/elle aussi. Pour que cette mise au point soit efficace, il faut que vous soyez tous les deux dans les meilleures conditions possibles : pas au retour d’un déplacement professionnel quand vous êtes en plein décalage horaire, pas à la pub d’une émission télé, pas quand vous avez faim, pas quand vous êtes fatigué…

Bref, vous l’avez compris, cette discussion doit avoir lieu quand les deux protagonistes sont au mieux. Ce n’est que dans ces conditions que le dialogue sera constructif.

4- Analyser la situation

Ça y est, vous êtes prêt(e), lui/elle aussi, à parler. Vous avez préparé un apéritif (sans alcool) et les enfants ont déserté la maison. Passé le silence pesant où l’on se demande qui va prendre la parole en premier, la discussion s’entame. Il ne s’agit en aucun cas de remettre la faute sur l’un de vous ou d’affirmer que tout est votre faute uniquement. Dans ces cas-là, les torts sont partagés, et chaque membre du couple a des choses à se reprocher.

Evitez également de dire ce que l’autre a envie d’entendre, il faut que vous soyez sincère. Quand chacun a exprimé son mal être, ce qu’il veut changer et ce à quoi il aspire, il faut faire un bilan pour définir si ce sont des choses faisable. Sauver son mariage, c’est faire des efforts et des concessions pour que la vie de couple se passe bien de nouveau, mais il n’est pas question de demander à l’autre de se métamorphoser, ou d’accepter de renoncer à quelque chose de capital pour vous. Cela ne ferait que renforcer votre sentiment de frustration et n’aiderai en rien le sauvetage de votre mariage.

5- Ne pas mettre tout son entourage au courant

Cette période d’efforts et de remise en question n’est pas toujours très facile à vivre. Des périodes de doutes ou d’espoir se succèdent et il est parfois difficile de tenir le coup. Grande est l’envie de mettre tous les gens que l’on connaît au courant de la situation pour pouvoir en parler avec eux et avoir leur avis. Ne tombez pas dans ce piège. Vous pouvez en être certain : vos amis vous soutiendront quand les amis de votre moitié tiendront pour lui. L’entourage n’est pas forcément objectif dans ces moments-là, car il ne connaît pas aussi bien votre conjoint(e) que vous, malgré ce qu’il veut vous faire croire.

En plus, il y a forcément dans les gens qui vous entourent quelqu’un qui a voulu sauver son couple et qui le regrette, ou quelqu’un qui ne l’a pas fait et qui se sent beaucoup mieux : votre situation est unique et vous êtes les deux seuls à pouvoir la changer, ne l’oubliez pas. Si vous avez vraiment besoin d’en parler, votre meilleur(e) ami(e) est le/la mieux placé(e) pour vous écouter, mais son travail doit s’arrêter là, il/elle doit rester neutre et objective, ce qui est la meilleure manière de vous aider.

6- Faire des efforts

Tout ne va pas changer d’un coup de baguette magique ! Vous devez faire des efforts ! Mais sans en faire trop non plus. Ce n’est pas parce que votre conjoint(e) a envie que vous soyez plus entreprenant(e) qu’il faut vous transformer en star du X ! Par contre, rien n’a vraiment changé par rapport à l’enfance, et un effort doit être remarqué et approuvé.

C’est comme cela que l’autre verra que vous avez apprécié ce qu’il a fait, que cela vous a fait plaisir et qu’il est dans la bonne voie. Et c’est pareil pour vous. C’est comme ça que vous verrez que tout est en train de s’arranger. Aménagez aussi du temps que pour vous deux, pourquoi pas une petite escapade en amoureux, tout en évitant de retourner sur des lieux emblématiques pour de votre histoire : inutile de vous plonger dans la nostalgie et la mélancolie.

7- Eviter les ultimatums

Mettre la pression à l’autre n’arrangera rien. Il faut du temps pour réussir à sauver un couple du naufrage et ce n’est pas parce que vous voulez que les choses changent rapidement que ça va être le cas pour votre conjoint(e).

Il peut avoir besoin de plus de temps que vous, et ne veut pas se précipiter. Il a peut-être trouvé que vous aviez fait beaucoup de choses trop vite dans votre relation, et il refuse que cela se renouvelle. Vous devez accepter son ressenti et être patient(e), ce qui prouvera que vous désirez autant que lui que votre couple renaisse de ses cendres. Retrouver l’étincelle dans les yeux de l’autre vaut toute l’attente du monde.

8- Restaurer la confiance et tourner la page

Vous devez oublier vos rancœurs et faire en sorte qu’elles ne réapparaissent jamais. Si votre couple est en crise après une infidélité, vous ne devrez plus jamais la remettre sur le tapis, ni être suspicieux (se) des faits et gestes de l’autre. Vous avez décidé de lui pardonner alors il faut tourner la page.

Vous ne retrouverez jamais votre vie de couple d’avant, car trop de choses ont changées, à commencer par vous. Ce que vous devez faire, c’est commencer un nouveau chapitre, toujours à deux, toujours heureux, mais en ayant résolu vos problèmes. N’oubliez pas que si la moindre rancœur persiste, votre démarche de sauvetage sera vouée à l’échec.

N’oubliez pas que sauver son mariage est un travail de longue haleine, dans lequel il va falloir vous battre et ne rien lâcher. Tout est possible quand on le veut plus que tout, et tant qu’il reste une braise, la flamme peut se raviver… Courage, vous allez y arriver !